L’émaillage est un métier rare qui consiste à appliquer sur du cuivre, certains aciers et des métaux précieux, de la poudre de verre cristallin, colorée avec des oxydes métalliques. Cette poudre de verre est fusionnée au métal par une succession de cuissons dans des fours à haute température, entre 75O °C et 98O °C. La fusion de l’acier et du verre va créer une liaison indissociable offrant longévité, esthétique, hygiène et écologie.

 

La résistance à la corrosion : L’émail est un revêtement qui offre à l’acier une excellente résistance à la corrosion, les surfaces émaillées étant non poreuses et donc imperméables à tous liquides.

 

La résistance chimique : La plupart des émaux résistent aux acides, bases, détergents, et solutions organiques. La pollution atmosphérique, l’atmosphère marine salée, le rayonnement ultraviolet ne modifieront ni l’aspect, ni la teinte et ni la brillance de la surface émaillée.

 

La résistance mécanique de la surface : La surface de l’acier émaillé, à l’instar du verre, est très dure, ce qui lui confère une très bonne résistance aux rayures, à l’abrasion et à l’usure.

 

La résistance à la chaleur et au froid : Du fait de leur nature vitreuse, les surfaces émaillées offrent une large résistance à la température, de -60°C à 500°C.

 

La résistance aux chocs thermiques : Les émaux peuvent subir sans dommage d’importantes variations de température, supérieur à 100°C.

 

La résistance au feu : Une surface émaillée ne sera pas dégradée par une flamme ou une autre source de chaleur. Elle ne sera source d’aucun dégagement toxique.

 

L'hygiène : La surface vitrifiée lisse et dure de l’acier émaillé ne présente pas d’aspérité. Elle ne permet donc pas la prolifération de bactéries. Elle est alimentaire, ne dégage et n’absorbe pas les odeurs.

 

La stabilité des couleurs : Les couleurs étant obtenues à l’aide d'oxydes métalliques, elles présentent une très grande stabilité dans le temps. Elles sont insensibles au rayonnement ultraviolet et aux lavages répétés.

 

Le développement durable : Le fournisseur sélectionné broie ses copeaux de silice avec ses oxydes métalliques en France. Les émaux et barbotines (suspension de poudre de verre et d'oxydes dans une matière aqueuse) ne contiennent pas de plomb. Le nettoyage de l’acier se fait avec de la simple soude. La vitrification a lieu dans un four électrique ou à gaz, par une succession de cuissons autour de 800°C.
 

L’environnement : L’émail va donner de la valeur à l’acier de façon à augmenter sa durée de vie. L’acier émaillé est classé comme matériau récupérable facile à recycler et non comme déchet. Sa destruction ne produit pas de substance toxique ou dangereuse. Il est 100% recyclable sans qu’un traitement préalable ne soit nécessaire (sauf pour les émaux à base de cadmium).